80s French Rock’n’Roll

Petite sélection de rock français

1982-1988

Paris – Montpellier – Rouen – Dijon – Clermont Ferrand – Angers – Montbéliard

L’occasion peut-être pour certains de découvrir de « nouveaux » groupes issus de cette période finalement assez riche, et pour les autres de revivre un peu la jeunesse.


Ouvrir le lecteur dans une nouvelle fenêtre

Download !!!

Publié dans Musique | Marqué avec , , , , , | Laisser un commentaire

Ike Turner (and the Kings of Rhythm)

Décédé en 2007, le grand publique n’aura finalement retenu que très peu de chose sur le personnage, à savoir le pire : la violence conjugale et ses problèmes de cocaïne.

Son curriculum-vitae témoigne pourtant d’un parcours bien plus riche : pianiste, guitariste, auteur, compositeur, interprète, dénicheur de talents (il fera signé et accompagnera notamment Howlin Wolf, B.B. King et Elmore James), il créera son propre label ainsi que son studio (que la police du coin fera partir en fumée). Le « Rock’n’Roll Hall Of Fame » lui attribue par ailleurs le premier disque Rock jamais enregistré (en 1951 pour Sun Records) avec son groupe les Kings of Rhythm (a tout juste vingt balais), mais qui pour une histoire de droits sorti sous le nom du chanteur « Jackie Brenston et ses Delta Cats », un Boogie au tempo enlevé qui vante les sorties entre potes dans le dernier modèle Ford (la Oldsmobile ’88), le tout accompagné par la première guitare distordue enregistrée (le fameux coup de l’ampli tombé du coffre sur le parking du studio).

Izear Luster Turner Junior (de son vrai nom) né en 1931 à Clarksdale Mississipi, ville déjà mythique pour avoir vu apparaître Robert Johnson, Muddy Waters et John Lee Hooker. De parents professeure et prêtre baptiste, c’est depuis la fenêtre du salon familial qu’il assiste à ses 9 ans au lynchage de son père par un groupe de rednecks, emmené par un mari dont le révérend aurait tenté de séduire la compagne, il mourra quelques semaines plus tard des suites de ses blessures, dans une cabane au fond du jardin (sa femme ayant refusé qu’il re-intègre la maison après l’histoire).

Le jeune Ike se découvre très tôt un amour pour la musique, devenant notamment le dj attitré des soirées locales. Mais c’est sa rencontre avec le légendaire pianiste blues Pinetop Perkins qui lui mettra définitivement le pied à l’étrillé. Il accompagne ensuite Sonny Boy Williamson et Robert Nighthawk, part pour Saint-Louis puis Chicago, se met à la guitare et adopte le tout nouveau modèle Fender de l’époque, la stratocaster avec laquelle il développe une technique très agressive du vibrato. Grand control-freak devant l’éternel, il monte à la fin des années 40 son propre groupe qu’il dirige d’une poigne de fer. Travailleur, exigeant, roublard et parfois aussi violent (le type se trimbale ferraillé), le groupe écume tous les bars clandos et bordels de la région. Enregistre sur chaque label possible et parfois sous différents noms des titres blues, jump, instrumentaux, doo-wop, r&b, etc… Ike Turner (and the Kings of Rhythm) est l’un des tout premiers acteurs de la transition blues/rock’n’roll, et si l’on considère les deux principaux prétendants au titre de père fondateur du genre, soit Chuck Berry qui grave son premier titre en 1955 à l’âge tardif de 30 ans, et Elvis Presley (1er titre en 54) qui avait certes sensiblement le même âge qu’Ike, mais n’était qu’un simple interprète (ce qui n’enlève rien à son rôle prépondérant et son talent), force est de constater que l’on peut envisager l’histoire de façon un peu différente. Little Richard lui-même avait déclaré dans une interview qu’Ike Turner « was the first real rock’n’roll motherfucker »…

En 1960, le groupe touche le jackpot avec un titre chanté par la jeune choriste nouvellement arrivée, Anna Mae Bullock, bien qu’enceinte du saxophoniste, son mariage avec Ike est officialisé en 1962 (même si celui-ci n’a jamais divorcé de sa précédente union). Dès lors sous le nom de « Ike and Tina » l’ensemble se métamorphose en revue Soul au succès international, et devient l’un des rares groupes pouvant rivaliser avec le James Brown Band. C’est lors d’une soirée en compagnie d’Elvis à Vegas qu’Ike découvre la cocaïne, une consommation dont il n’arrivera jamais vraiment à se défaire. En 76 lasse d’un Xième excès de violence, Tina fini par demander le divorce, le déballage publique du comportement nauséabond d’Ike le grille définitivement dans le métier, s’ensuit une incarcération de plusieurs années pour trafic de stups (piégé par le fbi, il apprend son intronisation au R’n’R Hall of Fame en cellule). Il meurt à l’âge de 76 ans d’une surdose.

Ouvrir le lecteur dans une nouvelle fenêtre

Download !!!

Publié dans Musique | Marqué avec , , , , | Laisser un commentaire

V.A. Africa music vol.II

Aujourd’hui, je te propose d’échanger ton baril de « screamo-emo-indus-grind-noise », contre mon 2nd volet consacré à la musique Africaine, principalement axé années 70 (le 1er se trouve ici).

Le plein de Bikutsi, Cavache, Makossa, Mandigue, Soukous, Congo Rumba et j’en passe.

Afrobeat power !

Ouvrir le lecteur dans une nouvelle fenêtre

Download !!!

Publié dans Musique | Marqué avec , | Laisser un commentaire

80’s French Novo-Punk !

Sélection early-eighties en français dans le texte. Clairement pas mon domaine de prédilection, mais de belles découvertes et des trucs sympas quand même.

No-wave, DIY cold indus, synth punk, dark machin, minimalist bedroom pop, etc…

Hormis Taxi Girl que j’appréciais déjà, j’ai inclus Warum Joe histoire de finir la playlist sur une note un peu plus paink.

Parfait pour les dimanche déprime sous la pluie…

Ouvrir le lecteur dans une nouvelle fenêtre

Download !!!

Publié dans Musique | Marqué avec , , , , | Laisser un commentaire

V.A. The 90’s Frisco Budget Rock Sound

Si depuis de nombreuses années la faille de San Andreas excite tous les sismologues, début 90 les rockers de tout poils eurent de sévères palpitations en découvrant la scène « garage-punk-surf lofi » du sud San Francisco (Daly city/San Bruno pour être plus précis). Un vivier quasi consanguin constitué d’apprentis braqueurs, de momies, de surfeurs masqués et de Betty Page wannabe, qui allait donné naissance au « Budget Rock », style à l’esthétique punk assumée (pochette photocopiée n&b) et pur D.I.Y. sonore (enregistrements sur bandes 4 pistes en entrepôts de nuits). En 2 mots, wild and fun! Une aventure qui allait durer 4/5 ans, soit le temps de sortir 1 ou 2 albums (et plus pour les chanceux), ainsi que quelques 45 tours aux quatre coins du globe.

Ajoutons la flopée de labels engendrée, dont bien sûr Rip Off records (le plus connus) mais aussi Pré B.S. rds, Repent Rds, Super Teem Rds, Radio X Rds, Pure Filth Rds et j’en passe… Certains pratiquent toujours dans de nouvelles formations, les Phantom Surfers et les Mummies continuent de se produire aléatoirement un peu partout, Greg Lowery tient toujours Rip Off rds (même si le label a pas mal perdu de sa pertinence), Darin Rafaelli écrit toujours les meilleurs chansons (il avait entièrement composé le 1er Donnas, avant qu’elles ne se mettent au hard-rock) et Russel Quan est toujours le batteur le plus cool au monde…

Voici une courte sélection, plein la gueule et les oreilles !

Ouvrir le lecteur dans une nouvelle fenêtre

Download !!!

Publié dans Musique | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

New Shit vol.V

Another Worldwide

Rock ‘n’Roll Sampler !

 

Ouvrir le lecteur dans une nouvelle fenêtre

Download !!!

Publié dans Musique | Marqué avec , , , , , | 2 commentaires

V.A. Le plein de R’n’R 2.0 !!!

Petit bilan Rock’n’Roll post 2000.

Sorte de best-of « nouveau siècle » personnel. Avec certes quelques titres déjà postés précédemment, mais une play-list « de la mort » nécessitait forcement des répétitions…

Gamin l’an 2000 m’évoquait des trucs un peu dingues, des petits hommes verts (voire même des humanoïdes…) mais surtout des progrès technologiques hallucinants. Au final pas grand chose de tout ça, par contre la connerie humaine ne s’est jamais aussi bien portée. Alors ne boudons pas la musique du grand cornu qui ma foi continue elle aussi de nous fournir de grands moments d’émotion et de plaisir, so…

Rock On !

and

Fuck Yeah !!

Ouvrir le lecteur dans une nouvelle fenêtre

Download !!!

Publié dans Musique | Marqué avec , , , , , , | Laisser un commentaire

V.A. Hyped To Death

Un dernier « punk-rock sampler » avant de passer à autre chose. Les Hyped2Death donc, super série sortie courant 2000 sur le label du même nom (qui avait notamment édité les Messthetics). Une quinzaine de volumes cdr documentant les scènes US et canadienne. Le premier volume regroupait les groupes dont le nom commençait par la lettre R, le second ceux allant de S-A à S-O, le restant des S jusqu’à T pour le troisième, etc… Au bout d’un moment le type (Chuck Warner, un collectionneur américain) fini par éditer une nouvelle version cd, les classant cette fois par régions (avec certes des doublons mais beaucoup de nouveaux titres aussi). Toujours pas de sortie vinyle en vue il me semble… pas grave, ça reste une excellente collection, avec un ratio élevé de « good shit ». Bonne écoute !

Ouvrir le lecteur dans une nouvelle fenêtre

Download !

Publié dans Musique | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

V.A. Bloodstains Across USA

17 Essentials Punk-Rock Blasts

 

On continue dans le Punk-Rock des familles avec la série « Bloodstains Across … », qui propose elle aussi pas mal de trucs intéressants. Toujours sur la période 77-83 bien sûr,  une cinquantaine de Lps bootlegs classés par pays/régions/villes. Une mine d’or que t’auras probablement jamais la possibilité d’écouter en entier, parce que trop de volumes pour très peu de tirage, que c’est un truc de nerd qui revient trop cher et que t’as simplement pas tout ce temps ! Voici ma sélection concernant les volumes US. Pure punk-rock nuggets !

 

 

Ouvrir le lecteur dans une nouvelle fenêtre

Download !

Publié dans Musique | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

V/A Killed By Death

« Raw Rare Punk 77-82 »

   – – – Great US Punk $hits – – –

 

 

 

La mythique série, fondatrice des compilations « early punk-rock », la plus folle aussi ! Historiquement, elle fut initiée par un collectionneur suédois (vivant à N.Y.), qui entre ’88 et ’89 sortit 4 LPs pirates chez Redrum Records (un label norvégien), sous l’intitulé Killed By Death. Un nom inspiré d’un titre de Motörhead et une track-list constituée de quelques-unes de ses meilleures et plus obscures galettes punk US, agrémentée d’ 1 ou 2 groupes étrangers par opus. Un pressage de 500 pièces pour chaque, rendant finalement le truc aussi impossible à choper que les disques originaux eux-mêmes (en déboursant toutefois beaucoup moins). Les volumes 5 et 6 furent édités en ’93, par un australien cette fois, reprenant globalement le même concept.

La série fit boule de neige, et de nombreux contributeurs à travers le monde prirent le relais… on approche à ce jour la 50aine  de volets ! Certains volumes ont parfois une thématique géographique (100% US/worldwide, Italie, France, Pays-Bas, Australie, Floride, etc…). Globalement… c’est « Punk at its best »! Du punk-rock contondant, vicieux, bancal, du nerdy-punk, de l’egg-punk, du fake-punk même, du « un-PC » aussi. Le terme KBD est carrément devenu un mot clé dans les désignations de style.

La plupart de ces compilations sont toujours « re-editées », par de nouveaux labels bootlegs. Et l’on pourrait tout aussi bien faire une compile de tout les groupes modernes ayant repris ces titres, mais je m’emporte… Voici quelques morceaux compilés sur les 10 premières années de la série, je me garde sous le coude les trucs « étrangers » pour plus tard, ce sera donc une spéciale « All American Punk/No Foreign Junk » (comme ils disent).

 

 

 

 

Ouvrir le lecteur dans une nouvelle fenêtre

Download !!!

 

Publié dans Musique | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

Bored Teenagers

19 Great British Punk Originals ’77-’82 !

Tout est dans le titre. Peut-être la meilleure série consacrée au genre, Bored Teenagers donc sortit son 1er volume en 99, toujours en cours il me semble, elle atteint désormais la quinzaine de volets.  Les titres collectés proviennent  de 45 tours, Lp, enregistrement live ou démo. Parfait quand on connait par cœur les classiques et que l’on a fait le tour des groupes de divisions 2 (voire 3….). Voici quelques titres choisis sur la série.

Ouvrir le lecteur dans une nouvelle fenêtre

Download !!!

Publié dans Musique | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

V.A. Messthetics

The Sounds of U.K. D.I.Y. 1977/1982

Les compiles Messthetics apparurent courant 2000, soit dix ans après l’age d’or des compilations « early Punk-Rock ». On pensait alors avoir fait le tour de la question, mais quand Chuck Warner (gros collectionneur US) se décida à « partager » les trésors qu’il avait accumulés au fil des ans, c’était bien plus qu’une simple pièce remit dans le juke-box.

Hyped To Death (le nom qu’il donna à son label) sorti à l’époque sur support cdr, plusieurs collections classées par thématiques, avec foison de trucs encore jamais réédités. L’affaire fonctionnant à l’ancienne, une liste distro (3 feuilles A4 quoi), des timbres et les mollets des postiers.

La série Messthetics comportait une quinzaine de volumes (avec souvent énormément de titres) et était axée sur les scènes Punk et Post-punk du Royaume-Uni. L’occasion de découvrir des groupes obscurs, totalement passés sous les radars, bien souvent auteurs d’un unique 45trs au tirage très limité, enregistré dans des studios ultra-cheap du fin fond du Kent, ou d’une démo cassette provenant des Midlands Écossaises. De vrais artefacts D.I.Y. ! On est presque dans de l’Alan Lomax version Punk-rock quand même là !

Tout les volumes sont depuis devenus (un peu) légendaires, et ont été réédités par différents labels (sur des formats plus traditionnels). Et c’est tant mieux, puisqu’il ne subsiste apparemment plus aucun disque original, le papier utilisé à l’époque pour la cover aurait semble t’il abimé tous les cdrs originaux !

Il était déjà sorti un officiel « Greatest Mess #01 », voici ma version/sélection, les « greatest mess #001 » !

Ouvrir le lecteur dans une nouvelle fenêtre

Download !!!

Publié dans Musique | Marqué avec , , , , | Un commentaire

V.A. Hard-Bop & Bad-Ass Jazz

10 titres enregistrés entre 1957 et 1964.
Des musiciens d’exceptions aux noms devenus légendaires.
Des groupes évoluant dorénavant en formation légère (du trio au sextet), fini les big-bands!
Alors bien sur c’est du Jazz et jamais ne sont jouez directement les 3 notes magiques du Blues.
Mais l’intensité et les prises de risques sont toutes Rock’n’Roll.
D’ailleurs Wayne Kramer (l’artificier du MC5) était bien plus fan de Coltrane que d’Hendrix.
Coltrane qui au demeurant préfigurait un peu les futurs Dee Dee, Stiv et consorts question laboratoire ambulant (c’est du reste toute la scène New-yorkaise qui est rongée par l’héroïne à l’époque).
Plus tard, le Jazz fera de bien pires rencontres (notamment celle de la musique progressive…) et deviendra quand même assez imbitable.
Mais pour l’instant (et ces quelques titres) il carbure encore fièrement de tous ses cylindres, enchainant les phrases complexes et les  signatures rythmiques les plus tordues qui soient, sans lâcher son cool.
Bon, certes ça risque d’être un peu indigeste pour le punk-rocker de base, mais parfait pour les jours où  la guitare te saoule (oui ça arrive aussi… c’est pas grave).

Ouvrir le lecteur dans une nouvelle fenêtre

 Download !!!

Download !

Publié dans Musique | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

VA La Noire

Excellente série (vinyl only) consacrée à la musique afro-américaine 50’s/60’s.

Les compilations La Noire déroulent sur 10 volumes une playlist idéale. Mélange bien senti de rhythm and blues, rock’n’roll, soul, gospel, vocal group, blues…

C’est édité par le label Doghouse & Bone Rds.

 

 

Ouvrir le lecteur dans une nouvelle fenêtre

Publié dans Musique | Marqué avec , , , , , , | Laisser un commentaire

Wampas ’91 (RIP Marc Police)

Dernier train pour Capsul Rock

(ton ticket sale punk !)

Dans la série « partage tes trucs », ainsi que pour rendre hommage à Marc Police (qui nous quitta il y a 30 ans ce jour). Ces quelques titres enregistrés en Mars 1991 à Champs s/Marne, captés directement en sortie de console. Un son béton, une prestation carton et un public au taquet !

Marc Police était un guitariste discret et inspiré, l’un des meilleurs de sa génération en fait. Il a apporté aux Wampas une grosse touche surf, et était pour une large part responsable de l’identité sonore du groupe à ses débuts (au point que je n’ai plus vraiment suivi leur parcours par la suite).

En espérant que ce post renseigne quelque peu les curieux, et qu’il fasse revivre des souvenirs aux plus anciens (qui ont côtoyé les fils de crao et quivoron !)

Bonne écoute et…

Go Police Go !

photo Francois Poulain

Ouvrir le lecteur dans une nouvelle fenêtre

Publié dans Musique | Marqué avec , , , | Un commentaire

90s Japanese Lock’n’Lol Attack ! ! !

On ne saura jamais si c’était du saké qui coulait à l’époque dans les robinets, mais le Japon allait produire durant les années quatre-vingt dix, quelques-uns des tous meilleurs groupes de rock’n’roll de la planète.
Teengenerate en particulier, qui en 3 ans (et une avalanche de singles) allait devenir l’une des principales raisons de toujours écouter du Punk-rock.

Continuer la lecture

Publié dans Musique | Marqué avec , , , , | Un commentaire

V.A. Another Kind Of pUNK

A.K.A. La compile des Punks à chats !

Si tu préfères Wire à Exploited et Devo à Youth Of Today. Que tu apprécies davantage l’amertume d’un Maté bio, qu’une 8°6 descendue devant la sortie du Franprix, cette sélection est pour toi !

Une version un peu « coupé-décalé » de notre bon vieux Punk à 4 accords.

Continuer la lecture

Publié dans Musique | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

V.A. Ramone To The Bone !!

« Gabba Gabba Hey ! »

La descendance des faux-frères du Queens.

Le plein de Ramones-core !

 

 

Continuer la lecture

Publié dans Musique | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

V.A. Some Soul ! (1962-1968)

Petite sélection Soul-music pour débuter voluptueusement l’année.
Par choix j’ai préféré écarter les titres des catalogues Motown et Stax records (les 2 labels incontournables du genre).
N’ayez crainte, la magie opère quand même !

Ouvrir le lecteur dans une nouvelle fenêtre

Download !!!

Publié dans Musique | Marqué avec , , , , , | Laisser un commentaire

V.A. We’re a Lo-Fi Family !!!

La compilation que le Conseil de L’Ordre des ORL voudra surement faire interdire.
Un petit tour du monde Punk-rock/Garage contemporain dans sa version Lo-fi.
La sélection idéale pour se venger des coups de perceuse du voisin.
Une expérience musicale qui évoque la roulette du dentiste sur la molaire, conjuguée à la gueule de bois « chêne massif  » d’un dimanche peu glorieux.

Par choix artistique, mais plus souvent par nécessité économique. Des fois aussi, le frère du guitariste connaissait un type avec du matos et un local (vous savez les enregistrements où l’on a l’impression que l’unique micro de la session se trouve dans le fondement du batteur…).
Mais généralement on préfère les petites démos pourries des nouveaux groupes, aux productions studio suivantes, parfois complétement ratées et stériles.
La Lo-Fi a la faveur des puristes prétentieux, des sourds et des feignasses (plus besoin de se lever pour monter le volume, c’est déjà à fond!).
Cette sélection vous permettra aussi de vous débarrasser des fans de Toto dans les soirées (résultat garanti sur facture !), ou encore de bousiller un repas de mariage.

Ouvrir le lecteur dans une nouvelle fenêtre

Download !!!

Publié dans Musique | Marqué avec , , , , | Laisser un commentaire